PLUS QU’UN
 MAGAZINE
UNE LÉGENDE

SCANDALE : LES PATRONS DES LAITERIES FRANÇAISES S’ENRICHISSENT !

LAIT-FRANCE

Qui dit que le système canadien de mise en marché du lait n’est plus logique dans une économie de marché mondial? En France, suite à la déréglementation pour ainsi favoriser ce type de marché, les producteurs laitiers se voient acculés à la faillite. Pendant ce temps, les patrons de laiteries s’enrichissent comme jamais.

C’est ce que démontre le magazine économique américain Forbes qui dévoilait récemment son classement des personnalités les plus riches de la planète. Sa version française s’est chargée de dresser la liste des Français les plus riches de l’Hexagone. Le grand patron du géant laitier Lactalis, Emmanuel Besnier, s’est hissé au 8e rang du palmarès des personnes les plus fortunées de France. Il cumule, avec les deux autres membres de la famille, propriétaire de Lactalis, une fortune personnelle de 19,3 milliards de dollars.

BESNIER

 

DRAME PLANÉTAIRE

Comment peut-on en arriver là ? Ce modèle économique tant vanté dans le passé ne tient plus la route. On ne peut, en tant que société évoluée et responsable, continuer de favoriser pareille monstruosité. Le déséquilibre économique que cela provoque aura comme conséquences un cahot planétaire, lequel est déjà enclenché. Lorsqu’un système permet à quelques-uns de s’enrichir aussi outrageusement sur le dos du petit monde, il devient urgent de se regrouper et d’agir.

Ce qui nous ramène à notre système canadien de mise en marché du lait, lequel est constamment et brutalement remis en question par des groupes d’économistes, par des politiciens comme Maxime Bernier, etc. Démolir des systèmes pour se faire du capital politique, pour favoriser l’enrichissement des transformateurs laitiers, pour satisfaire les échanges commerciaux d’autres produits. Pour qui encore ?

Sacrifier l’agriculture, le monde rural comme le fait la France, l’Union Européenne, pourrait se traduire comme étant un Crime contre l’humanité. Car l’essence même de la vie, n’est-elle pas l’agriculture, cette activité qui met de quoi dans les assiettes de 7.43 milliards d’humains. Et 365 producteurs français qui y trouvent la mort dans une même année, ça peut aussi se nommer un génocide…

Les pays en voie de développement semblent le comprendre. Mais attention, les géants laitiers comme Lactalis ou Danone sont déjà à s’implanter dans ces pays en développement. Danone n’était-il pas présent au Sommet mondial COP-22 à Marrakech au Maroc l’automne dernier pour discuter de l’agriculture et des changements climatique en résultant. Les agriculteurs ou leurs représentants, quant à eux, étaient totalement absent…

Pensez-y !

 

Léonard Pigeon,

Éditeur

 

Soutenez la Journée mondiale de l’agriculture.

Devenez MEMBRE !

logo

Retour à l'accueil
Partager

SECTION RÉSERVÉ AU MEMBRE

POUR CONTINUER VEUILLEZ ENTRER
VOS INFORMATIONS ICI

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipisicing elit, sed do eiusmod tempor
incididunt ut labore et dolore magna aliqua. Ut enim ad minim veniam, quis nostrud